L’immobilier : en tête de placement en France

Le secteur immobilier est un domaine largement plébiscité par les Français. La France arrive facilement en tête du classement parmi les 17 pays où Legg Mason a réalisé ses études.

L’immobilier devance même l’assurance-vie en termes de placement

L’immobilier caracole en tête des placements les plus privilégiés par les Français. L’assurance-vie et les livrets A se contentent de la seconde et de la troisième place. D’après les études menées, ils consacrent en moyenne 26 % de leurs allocations dans ce type de placement. Ce n’est sans surprise que les Français figurent en tête du classement mondial grâce à leur part d’investissements immobiliers importants. 60 % des Français trouvent que les placements en immobilier physique sont les moyens les plus favorables pour investir leur épargne.

Les Français : conservateurs comme toujours !

Les Français sont réputés pour être conservateurs, donc très sensibles aux prises de risques. Quand ils se décident de trouver un meilleur moyen pour placer leur épargne, leur premier choix reste l’immobilier. Csecteur leur permet de bénéficier d’une certaine sécurité et stabilité.

Toutefois, ils sont les plus réticents quand il s’agit d’investir dans le locatif. Seul le quart des Français envisage de se lancer dans ce secteur. Ce chiffre est largement en dessous de la moyenne mondiale. Cela démontre encore leur peur de faire face aux aléas.

Un taux de rendement élevé et des dispositifs fiscaux incitatifs

Si les Français affichent un réel engouement pour l’immobilier, c’est que ce dernier permet de profiter de nombreux avantages. D’abord, ils peuvent bénéficier d’un taux de rendement interne moyen d’environ 18% sur dix ans. Ces placements sont très performants sur le long terme et affichent une faible volatilité. La baisse des taux d’intérêts et la hausse des prix des biens immobiliers contribuent également à la rentabilité de ce genre d’investissement.

Enfin, les avantages fiscaux liés aux investissements dans l’immobilier les incitent également à se lancer dans cette voie. La loi Pinel, la loi Censi-Bouvard, la loi Malraux, … Ces dispositifs fiscaux permettent de bénéficier d’une réduction côté fiscalité.

Les contraintes des placements en immobilier

Même si les chiffres jouent en faveur des placements en immobilier, certains Français hésitent encore à faire le pas. Ce type d’investissement possède ses revers et ces derniers les rebutent. Mis à part qu’il s’agit d’un investissement de long terme, les Français redoutent aussi l’endettement.

Les charges et les impôts fonciers les freinent également et les différents travaux à réaliser ainsi que les petits soucis avec les locataires ne les enchantent guère.